Chassez le naturel, il revient au galop…

Une campagne, tranquille, sereine, où chaque camp présentait un programme permettant à Rougemont le Château de progresser raisonnablement dans la limite de ses moyens…D’un côté, des engagements clairs, réalistes, détaillés, expliqués tout au long de ces dernières semaines, et de l’autre, 2 petits papiers reprenant quelques banalités et des propositions puisées à la concurrence, jusqu’à ce dernier vendredi, là où Monsieur Miesch pense  asséner un coup fatal, avec une plaquette riche en couleurs , en engagements de toutes sortes, en promesses variées… promesses très proches, voire identiques à celles de Monsieur Vallverdu.

Bref une campagne comme celle de 2008, identique dans sa méthode, puisqu’il aura fallu attendre le vendredi précédant le scrutin pour constater, une fois de plus, que l’attaque gratuite, bête et méchante est dans les gènes de l’équipe dirigeante (je l’ai subie dans les mêmes conditions en 2008, relisez bien le tract de M. Berné, également distribué 48h avant le scrutin, ironisant sur mon score de 1995) et dans celle qui souhaite la remplacer dans sa continuité ! Là, elle y réussit parfaitement : dans les 2 cas, la crédibilité a été mise en doute , la mienne personnellement par M. Berné, et aujourd’hui celle d’une équipe, puisque le nom de son chef n’est pas cité.

Un programme réaliste ? oui sans aucun doute ! Illusoire ? certainement pas ! transparent ? oh que oui !

Le mode de scrutin a changé, il n’est plus possible de panacher… Conséquence de cette évolution, chaque liste se voit imposer une couleur politique par la Préfecture, la couleur politique de son chef de file. C’est éminement regrettable et pervers. En effet, cela revient a faire voter, non plus pour la qualité des candidats, mais pour un parti politique, avec les conséquences qui en découlent dans le choix du futur sénateur en 2017. Nous voyons bien ce que ce système a donné au niveau national !

 

 

 

 

 

 

 



Nos voeux vous accompagnent…

Quel bel article que celui rédigé récemment par Madame Rondot, journaliste belfortaine de l’Est Républicain ! Elle relate dans un style que je qualifierai de lyrique, le dernier spectacle public donné par leur maire aux très nombreux (?) rougemontois lors de sa réception « nouvelle année – adieu aux armes » .

Mais dès la première ligne lue, je suis déjà interpellé par la formule rapportée entre guillemets ! Est -ce bien la vraie formule prononcée ? Un mot n’a t-il pas été modifié pour faire plus décent ???

Je ne m’étendrai pas sur les éloges intarissables qui parsèment ce texte, et qui ne sont là que pour nous faire croire, une fois de plus, que ce sont toujours les meilleurs qui s’en vont…

Permettez-moi cependant d’apporter un petit bémol à ce portrait idyllique en précisant le point suivant: le maire de Rougemont a perçu l’indemnité maximum allouée à une commune de cette importance pendant la totalité de ses 3 mandats. La somme de 40000 euros annoncée comme ayant été rétrocédée au budget de la commune est en réalité le complément d’indemnité de 15% alloué aux maires des communes chefs-lieux de cantons. Cette indemnité n’est pas automatique car elle doit faire l’objet d’un vote du Conseil Municipal. A ma connaissance, aucun maire rougemontois n’avait fait voter ce complément lequel, à mon avis,  ne se justifie ici en aucune façon car Rougemont n’a jamais eu sur son territoire les infrastructures que l’on trouve habituellement  dans les chefs-lieux : finances publiques (ex perception), gendarmerie par exemple, installées à Lachapelle jusqu’à une date récente. Dans certaines communes, le maire a même fait voter une réduction de 30% des indemnités allouées aux élus, imitant en cela la décision de réduire les indemnités des ministres du même pourcentage prise par le Président de la République actuel. Notre maire s’est bien gardé d’en faire autant ! J’aurais pourtant applaudi à une telle initiative!

Quant à sa neutralité annoncée dans la campagne électorale qui s’annonce, permettez-moi d’en douter fortement ! Ayant appris à mes dépens il y a 6 ans ce dont il était capable, je suis intimement persuadé qu’il fera du porte-à-porte pour soutenir son dauphin, en particulier à destination des nouveaux rougemontois qui voteront pour la première fois dans la commune.

La signature de ce texte me laisse quelque peu perplexe …Celle de Monsieur Nolin, notre correspondant local du quotidien cité plus haut, n’était-elle pas assez noble pour retranscrire cette petite sauterie ? Je suis certain qu’il aura apprécié ce manque de tact à sa juste valeur.

Dorénavant, mes commentaires relatifs à cette campagne ne seront motivés que par les actions qui seront menées par les différents acteurs de la politique locale. Et si dans le futur je suis encore amené à citer encore notre maire actuel, ce ne sera que pour prouver que le dauphin, pendant ses 6 ans de 2ème adjoint,  n’a jamais osé s’opposer au mandarin qu’il était en réalité.

Dernière minute ! : Pendant que le Dauphin recherche ce soir des idées de programme à soumettre aux électeurs, le challanger a fait distribuer dans le même temps le début du sien…Il est vrai que si le dauphin a réuni une équipe à la hâte, le challanger, lui, travaille depuis longtemps avec une équipe complète et assidue. Le résultat est là !

 

 



C’est parti !

Les Rougemontois ont découvert il y a quelques jours dans la presse locale la liste que mènera Didier Valverdu, actuel conseiller général, candidat à la mairie de Rougemont le Château en mars prochain.

Chacun d’entre vous aura constaté qu’elle est composée essentiellement de candidates et de candidats fortement impliqués dans la vie locale par le biais des associations qu’ils président ou qu’ils gèrent au sein de leur bureau. Vous aurez aussi remarqué qu’une conseillère actuelle de la liste  du maire sortant se trouve en bonne place ici, donc contre le dauphin de M. Berné, qui, enfin !, ne se représente plus. C’est bien un signe évident que la majorité communale actuelle n’était que virtuelle, le reste de la troupe n’étant constitué que de beni oui oui…

Pour les nouveaux rougemontois, ceux qui n’étaient pas là lors du dernier scrutin de 2008, j’attire leur attention sur le fait que la liste de Didier Valverdu est composée dans sa grande majorité, de candidats de la liste que je menais en 98. Bel exemple de solidarité et de cohésion qu’il convient ici de souligner particulièrement ! C’etst une garantie de sérieux, de durabilité et d’investissement vrai !

J’ai lu avec attention le premier tract de la liste « Agissons ensemble pour Rougemont-le-Château »…Et je n’oublie pas qu’elle est l’héritière de l’actuelle majorité. D’ailleurs, inutile de le préciser,  elle porte les gênes de ses aînés : une absence totale de programme ! Et l’incapacité, à 15 personnes qui se disent très impliquées dans la vie rougemontoise, de définir certaines priorités ! En effet, il est fait appel au peuple !  » Citoyennes, citoyens ! apportez nous vos idées le 31 janvier ! Nous ! nous n’en avons pas ! » Ou plutôt si ! nous avons l’ambition de ne pas faire ce que nous avons fait jusqu’à ce jour ! Nous voulons :

- Un nouveau mode de gouvernance : Ah ? l’ancien n’était pas bon ? le « gouvernement BERNE n’était pas transparent ??? L’avez-vous dénoncé en son temps ???

- un lien social : avant de prendre des initiatives en partenariat avec les associations, encore faudrait-il que les candidats aux affaires s’investissent   déjà bénévolement dans lesdites associations …

la solidarité : c’est effectivement le rôle du CCAS qui ne doit pas se limiter au repas des seniors et aux grands anniversaires.  Par exemple, quand un foyer en difficulté n’arrive plus a payer son loyer à la commune, est-ce être solidaire, social, que de faire appel aux tribunaux pour se faire payer ? Etait-ce raisonnable de favoriser l’arrivée de foyers modestes dans le seul but d’augmenter la population locale d’électeurs potentiellement favorables à la couleur politique du Conseil ?

Le cadre de vie : lorsque la commune était en mesure de préempter des terrains judicieusement placés pour de tels aménagements, l’a -t-elle fait ? Vous êtes-vous battu M. Miesch, adjoint au Maire,  pour que les terrains Robert ne soient pas voués à la construction d’immeubles laids ? Un terrain de l’usine a été cédé au propriétaire du château voisin qui s’est empressé de condamner le chemin qui le traversait (avec des matériaux d’une laideur …), empêchant ainsi les riverains de la rue d’Etueffont de l’emprunter pour se rendre au centre du village…Vous êtes-vous également inquiété de l’usage qui est fait par ce même propriétaire de l’installation métallique réalisée par lui dans le lit de la rivière ?

Gestion du patrimoine : A part vendre l’immobilier communal, qu’avez-vous fait en 13 ans ?

Attractivité : un village de 1400 habitants sans un seul restaurant, un bar mouchoir de poche…alors que l’ancien café EHRET, disposant d’une salle confortable et un magnifique bar à l’ancienne a été mis en vente et acheté par un particulier pour une bouchée de pain et qui s’est empressé de tout casser l’intérieur pour en faire un appartement…Une épicerie qui a mis la clé sous la porte, faute de soutien, des usines qui ont fermé dans l’indifférence générale des élus…

La jeunesse : même question : qu’avez-vous fait en 13ans ? Les canettes de bière traînent toujours aux abords de l’Ancienne gare, trace du désoeuvrement chronique de cette jeunesse qui vous dépasse déjà, malgré votre âge !

Les 2 mois qui arrivent vont être très riches en promesses …. Et je sens que je vais très bien m’amuser !!!

PS : Tout ce qui sera écrit ici ne sera que la transcription de mon analyse personnelle, ET N’ENGAGERA  EN AUCUN CAS Didier Valverdu et ses co-listiers dont je ne suis pas le porte-voix.

 

 



Capri4's blog |
Villa a vendre Marrakech Ré... |
Domaine de la Brèche aux Loups |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KiloCharlieRomeo
| L'argent-Amour-Croyance
| le portail des senegalais s...