im memoriam

« Le Pierrot » est décédé ! Coup de tonnerre , séisme, tsunami, les mots et expressions ne sont pas trop forts pour qualifier la disparition brutale du rougemontois le plus connu de toute la contrée… Catastrophe !

Ma première pensée va à Madeleine et ses enfants, qui perdent un mari et un père hors du commun, un homme qui a sorti Rougemont de sa léthargie, opiniâtre dans ses actions de bénévolat poussé à son plus haut degré, meneur d’hommes, décideur, organisateur, bon vivant… Le parfait honnête homme quoi !

Monsieur WALTER, vous avez été un grand Rougemontois et nous sommes tous fiers de votre total engagement au sein de notre village. Le foyer rural vous doit tout, vous avez été à la fois son moteur et son carburant, toujours à la recherche de l’innovation. Je vous vois encore, émerveillé, devant le premier Commodore installé en démonstration ! C’était hier , Pierrot ….

La municipalité se doit de vous honorer. Et pour que votre nom ne soit pas oublié par les futures générations, je suggère à nos décideurs  de le donner au Foyer Rural qui deviendrait : Foyer Rural Pierre Walter, ou Foyer Pierre Walter.

On te doit bien çà, Pierrot !

Adieu !

 

 



Le printemps de Rougemont…

Liste VALLVERDU : 64,04% ! avec 80,98% du corps électoral qui s’est déplacé aux urnes pour remplir son devoir électoral !  Au-delà de toute espérance…Plus de 200 voix d’écart, du jamais vu à Rougemont.

Pourquoi? :

- Un maire sortant qui ne se représentait pas : la prime du maire sortant disparaît

- Un climat politique national désastreux pour la gauche au pouvoir depuis seulement 2 petites années…

- un mandat de trop du maire sortant qui a renié son engagement moral de 2008 (engagement qu’il n’y aurait aucune attaque personnelle au cours de la campagne), passé chez lui en présence de Didier Vallverdu, après avoir menti sur les raisons de son revirement (il avait annoncé son retrait à l’issue de son 2ème mandat). Son inertie flagrante pendant 5 ans, avec un petit sursaut en 2013, afin de terminer, enfin, des chantiers lancés, pour l’un il y a 19 ans ! (la place de la gare, priorité de son programme de 1995…) pour l’autre il y a au moins 5 ans avec l’achat des locaux de la Filiac. Je n’inclus pas dans son bilan la maison médicale, qui est une initiative privée, la seule intervention communale ayant été la mise à disposition d’un terrain.

En 2008, la droite, avec N. Sarkozy au pouvoir depuis un an et la crise qui financière qui venait d’éclater, la liste que je menais avait réalisé un score d’environ 46%, alors que M. Berné bénéficiait de la prime du maire sortant, et qu’aucun de mes co-listiers n’avait d’expérience de la gestion communale. Environ 30 voix d’écart, soit 15 votants qui auraient pu changer d’idée…

Alors, avoir qualifié mes résultats de « déroute », comment M. Berné va-t-il qualifier les résultats de son dauphin ???

Surpris hier soir au cours des conversations joyeuses qui ont suivi la proclamation des résultats : « alors Didier, tu vas pouvoir souffler un peu maintenant, ça y est ! » et Didier de répondre : « oh que non ! le vrai travail, c’est maintenant « !

Oui Didier ! il y a beaucoup à faire…mais je sais que ce sera fait avec tout le sérieux et l’enthousiasme dont tu as toujours su donner la  preuve !

Bravo et merci !!!

 

 



(PRE) CAMPAGNE ELECTORALE

Ca y est ! les tracts commencent a égayer nos boîtes aux lettres !

Un premier constat : l’équipe » héritière « , bien qu’ayant demandé au peuple son concours pour élaborer un « programme » n’a encore rien donné de très concret. Il est vrai que la réunion organisée en mairie n’a pas eu le succès escompté, quelque 20 personnes présentes…Quel engouement de la population pour l’avenir du village !

Remarque personnelle : lorsque je dirigeais l’équipe challenger en 2008, le maire m’a refusé l’accès aux locaux de la mairie pour la tenue de mes réunions, au motif que l’assurance souscrite par la commune ne couvrait que les réunions d’associations … Je suis persuadé que vous apprécierez cette décision à sa juste valeur… 6 ans plus tard, ô miracle, plus de problèmes d’assurance…

En revanche, la diffusion de l’équipe challanger montre un réel travail en amont depuis plusieurs mois, et le travail fourni ne fleure absolument pas l’amateurisme.

Il y a 6 ans, l’équipe sortante avait bassement puisé ses idées dans notre programme, celle du 2ème adjoint actuel ne pourra qu’en faire autant…

 



Eau – bis

En complément de mon article précédent, j’ajouterai que le prix du M3 d’eau facturé par la C.A.B. aux habitants de l’agglomération belfortaine est très en dessous des 4 euros, assainissement et taxes diverses comprises. Cherchez l’erreur !

La  station d’épuration, voulue en particulier par notre maire sortant, est surdimensionnée, d’où les prix prohibitifs imposés pour l’équilibre financier de sa gestion. Quant a raccordement de la totalité des eaux usées des habitants du village, on est encore loin du compte … Mais, là, il s’agit d’une responsabilité communautaire, et quand on connaît les difficultés de trésorerie de cet organisme millefeuilles, il y a guère d’espoir de voir la situation s’améliorer rapidement.

 

 

 



eau potable de luxe, un prêt à taux zéro ?

Les Rougemontois reçoivent ou ont déjà reçu la facture intermédiaire relative à l’acompte de la taxe d’assainissement au bénéfice de la CCPSV.

Outre le fait que la redevance fixée au m3 est prohibitive- 3,80€- ce qui la met aux tous premiers rangs régionaux- ils ont la nette impression qu’ils assurent une avance de trésorerie de ce Service, en payant dès février, les 6 premiers mois de l’année !!! Il en est d’ailleurs de même pour ce qui concerne la facturation de l’eau potable distribuée par le Syndicat des Eaux (1,715 € le m3).

Bref, 1 m3 d’eau consommé est facturé au total plus de 5,5 €  !!! Ce produit devient un luxe !

 Voilà 2 services qui facturent et font payer un produit qu’ils n’ont ni pris en charge (assainissement), ni livrés (eau) à la date de paiement…

Il serait donc beaucoup plus « social » d’exiger ce paiement intermédiaire au 6ème mois de l’année, c’est-à-dire lorsque le produit et le service facturés ont bien été livrés ! Car l’actuel système de facturation  revient bien à « prêter » de l’argent à la CCPSV, à taux zéro !

Nos représentants élus et siégeant dans ces organismes ont-ils la compétence nécessaire pour comprendre ce simple calcul ?



Nos voeux vous accompagnent…

Quel bel article que celui rédigé récemment par Madame Rondot, journaliste belfortaine de l’Est Républicain ! Elle relate dans un style que je qualifierai de lyrique, le dernier spectacle public donné par leur maire aux très nombreux (?) rougemontois lors de sa réception « nouvelle année – adieu aux armes » .

Mais dès la première ligne lue, je suis déjà interpellé par la formule rapportée entre guillemets ! Est -ce bien la vraie formule prononcée ? Un mot n’a t-il pas été modifié pour faire plus décent ???

Je ne m’étendrai pas sur les éloges intarissables qui parsèment ce texte, et qui ne sont là que pour nous faire croire, une fois de plus, que ce sont toujours les meilleurs qui s’en vont…

Permettez-moi cependant d’apporter un petit bémol à ce portrait idyllique en précisant le point suivant: le maire de Rougemont a perçu l’indemnité maximum allouée à une commune de cette importance pendant la totalité de ses 3 mandats. La somme de 40000 euros annoncée comme ayant été rétrocédée au budget de la commune est en réalité le complément d’indemnité de 15% alloué aux maires des communes chefs-lieux de cantons. Cette indemnité n’est pas automatique car elle doit faire l’objet d’un vote du Conseil Municipal. A ma connaissance, aucun maire rougemontois n’avait fait voter ce complément lequel, à mon avis,  ne se justifie ici en aucune façon car Rougemont n’a jamais eu sur son territoire les infrastructures que l’on trouve habituellement  dans les chefs-lieux : finances publiques (ex perception), gendarmerie par exemple, installées à Lachapelle jusqu’à une date récente. Dans certaines communes, le maire a même fait voter une réduction de 30% des indemnités allouées aux élus, imitant en cela la décision de réduire les indemnités des ministres du même pourcentage prise par le Président de la République actuel. Notre maire s’est bien gardé d’en faire autant ! J’aurais pourtant applaudi à une telle initiative!

Quant à sa neutralité annoncée dans la campagne électorale qui s’annonce, permettez-moi d’en douter fortement ! Ayant appris à mes dépens il y a 6 ans ce dont il était capable, je suis intimement persuadé qu’il fera du porte-à-porte pour soutenir son dauphin, en particulier à destination des nouveaux rougemontois qui voteront pour la première fois dans la commune.

La signature de ce texte me laisse quelque peu perplexe …Celle de Monsieur Nolin, notre correspondant local du quotidien cité plus haut, n’était-elle pas assez noble pour retranscrire cette petite sauterie ? Je suis certain qu’il aura apprécié ce manque de tact à sa juste valeur.

Dorénavant, mes commentaires relatifs à cette campagne ne seront motivés que par les actions qui seront menées par les différents acteurs de la politique locale. Et si dans le futur je suis encore amené à citer encore notre maire actuel, ce ne sera que pour prouver que le dauphin, pendant ses 6 ans de 2ème adjoint,  n’a jamais osé s’opposer au mandarin qu’il était en réalité.

Dernière minute ! : Pendant que le Dauphin recherche ce soir des idées de programme à soumettre aux électeurs, le challanger a fait distribuer dans le même temps le début du sien…Il est vrai que si le dauphin a réuni une équipe à la hâte, le challanger, lui, travaille depuis longtemps avec une équipe complète et assidue. Le résultat est là !

 

 



C’est parti !

Les Rougemontois ont découvert il y a quelques jours dans la presse locale la liste que mènera Didier Valverdu, actuel conseiller général, candidat à la mairie de Rougemont le Château en mars prochain.

Chacun d’entre vous aura constaté qu’elle est composée essentiellement de candidates et de candidats fortement impliqués dans la vie locale par le biais des associations qu’ils président ou qu’ils gèrent au sein de leur bureau. Vous aurez aussi remarqué qu’une conseillère actuelle de la liste  du maire sortant se trouve en bonne place ici, donc contre le dauphin de M. Berné, qui, enfin !, ne se représente plus. C’est bien un signe évident que la majorité communale actuelle n’était que virtuelle, le reste de la troupe n’étant constitué que de beni oui oui…

Pour les nouveaux rougemontois, ceux qui n’étaient pas là lors du dernier scrutin de 2008, j’attire leur attention sur le fait que la liste de Didier Valverdu est composée dans sa grande majorité, de candidats de la liste que je menais en 98. Bel exemple de solidarité et de cohésion qu’il convient ici de souligner particulièrement ! C’etst une garantie de sérieux, de durabilité et d’investissement vrai !

J’ai lu avec attention le premier tract de la liste « Agissons ensemble pour Rougemont-le-Château »…Et je n’oublie pas qu’elle est l’héritière de l’actuelle majorité. D’ailleurs, inutile de le préciser,  elle porte les gênes de ses aînés : une absence totale de programme ! Et l’incapacité, à 15 personnes qui se disent très impliquées dans la vie rougemontoise, de définir certaines priorités ! En effet, il est fait appel au peuple !  » Citoyennes, citoyens ! apportez nous vos idées le 31 janvier ! Nous ! nous n’en avons pas ! » Ou plutôt si ! nous avons l’ambition de ne pas faire ce que nous avons fait jusqu’à ce jour ! Nous voulons :

- Un nouveau mode de gouvernance : Ah ? l’ancien n’était pas bon ? le « gouvernement BERNE n’était pas transparent ??? L’avez-vous dénoncé en son temps ???

- un lien social : avant de prendre des initiatives en partenariat avec les associations, encore faudrait-il que les candidats aux affaires s’investissent   déjà bénévolement dans lesdites associations …

la solidarité : c’est effectivement le rôle du CCAS qui ne doit pas se limiter au repas des seniors et aux grands anniversaires.  Par exemple, quand un foyer en difficulté n’arrive plus a payer son loyer à la commune, est-ce être solidaire, social, que de faire appel aux tribunaux pour se faire payer ? Etait-ce raisonnable de favoriser l’arrivée de foyers modestes dans le seul but d’augmenter la population locale d’électeurs potentiellement favorables à la couleur politique du Conseil ?

Le cadre de vie : lorsque la commune était en mesure de préempter des terrains judicieusement placés pour de tels aménagements, l’a -t-elle fait ? Vous êtes-vous battu M. Miesch, adjoint au Maire,  pour que les terrains Robert ne soient pas voués à la construction d’immeubles laids ? Un terrain de l’usine a été cédé au propriétaire du château voisin qui s’est empressé de condamner le chemin qui le traversait (avec des matériaux d’une laideur …), empêchant ainsi les riverains de la rue d’Etueffont de l’emprunter pour se rendre au centre du village…Vous êtes-vous également inquiété de l’usage qui est fait par ce même propriétaire de l’installation métallique réalisée par lui dans le lit de la rivière ?

Gestion du patrimoine : A part vendre l’immobilier communal, qu’avez-vous fait en 13 ans ?

Attractivité : un village de 1400 habitants sans un seul restaurant, un bar mouchoir de poche…alors que l’ancien café EHRET, disposant d’une salle confortable et un magnifique bar à l’ancienne a été mis en vente et acheté par un particulier pour une bouchée de pain et qui s’est empressé de tout casser l’intérieur pour en faire un appartement…Une épicerie qui a mis la clé sous la porte, faute de soutien, des usines qui ont fermé dans l’indifférence générale des élus…

La jeunesse : même question : qu’avez-vous fait en 13ans ? Les canettes de bière traînent toujours aux abords de l’Ancienne gare, trace du désoeuvrement chronique de cette jeunesse qui vous dépasse déjà, malgré votre âge !

Les 2 mois qui arrivent vont être très riches en promesses …. Et je sens que je vais très bien m’amuser !!!

PS : Tout ce qui sera écrit ici ne sera que la transcription de mon analyse personnelle, ET N’ENGAGERA  EN AUCUN CAS Didier Valverdu et ses co-listiers dont je ne suis pas le porte-voix.

 

 



Impôts locaux : + 1% !!!

Lors de la dernière séance du Conseil municipal, nos élus ont voté l’augmentation des impôts locaux proposée par notre très compétent maire : « 1% » a-t-on pu lire dans le compte-rendu de presse…

Lecteur assidu des quotidiens locaux, j’ai pu m’informer  des décisions prises en la matière par les conseils municipaux des villages alentour et je me suis fait la réflexion que la majorité d’entre eux avaient été raisonnable en reconduisant les taux actuellement en vigueur dans leurs communes. Il est vrai que les élections communales ne sont plus très loin et que tous ceux qui souhaitent se représenter  flattent déjà leurs électeurs,  une augmentation des taux  pouvant faire désordre…Notre maire, quant à lui,  n’a plus cette préoccupation, ayant confirmé à plusieurs occasions sa décision de ne plus se représenter (mais peut-on accorder un crédit à ses déclarations publiques ??? N’avait-il pas déjà annoncé son retrait il y a 5 ans ???)

Donc, sans états d’âme, il décide de ponctionner un peu plus encore ses administrés. 1%, c’est moins que l’inflation dira-t-on…laquelle ne devrait pas se traduire par une forte augmentation sur notre feuille d’imposition…

Sauf que cette augmentation sera, en fait, beaucoup plus élevée. En effet, comme je l’avais déjà mis en avant dans un papier, ici-même, il y a deux ans, ce pourcentage s’applique sur une valeur dite « valeur locative », laquelle est révisée chaque année, en fonction de l’inflation. Celle-ci étant actuellement de 1,8%, attendons nous à voir cette valeur locative augmenter d’autant. Ajoutons ensuite le 1% supplémentaire communal, et nous obtenons une augmentation réelle de 2,82% ! Faites le même calcul pour la taxe intercommunale, la taxe départementale… et vous aurez une idée exacte de l’augmentation de la pression fiscale locale.

Hier, j’ai découvert avec surprise un reportage sur une petite commune qui se permet de réduire le montant de sa taxe locale depuis plus de 10 ans ! Explication du maire : sa commune est propriétaire de biens immobiliers qu’elle loue à ses administrés, et les revenus générés par ces locations permettent une telle diminution !

A Rougemont le Château, le maire vend l’immobilier communal (poste, presbytère…) ou en fait don (terrain de la maison de retraite..), ou le loue pour un prix dérisoire (maison médicale…). C’est ce qu’on peut appeler une saine gestion des biens publics.

Cherchez l’erreur !



Café Ehret, suite et fin…

Mon appel pour sauver le café Ehret n’a pas eu les effets escomptés…A ce jour, 4 réponses positives pour la création d’une SCI me sont parvenues,  C’est beaucoup trop peu.

Comme d’habitude, tout le monde se plaint de voir disparaître inexorablement les commerces et lieux de vie du village, mais quand il est proposé de s’investir (un peu) pour réagir à cette situation, bizarrement, les critiques habituels trouvent tous des tas d’excuses ou des motifs justifiant leur refus…

Dans ces conditions, je jette l’éponge en espérant qu’un repreneur se manifeste, non pas pour créer des appartements, mais pour faire revivre le « Café d’Alsace » à Rougemont-le-Château.! Hier, les fenêtres du café étaient ouvertes…



Le  » CAFE D’ALSACE  » et la boulangerie EHRET…

Les rougemontois de longue date se souviennent, avec nostalgie sans doute, de la Boulangerie Jules Ehret et du débit de boissons y attenant à l’enseigne du Café d’Alsace, situés Rue de Masevaux.

Personnellement, j’ai connu 2 générations Ehret : Jules et son épouse, puis leurs 2 fils Charles et Marcel. Marcel, resté célibataire, a pris la succession de son père à la boulangerie, et Charles, dit « le Charlot » qui a épousé Marie-Thérèse, a fait carrière à Alst(h)om, laissant à son épouse le soin de gérer le café. Les enfants du couple Charlot/M.Thérèse ont « fait des études » et ont quitté le village. De ce fait, l’heure de la retraite ayant sonné pour Marcel, puis Charlot et enfin pour M. Thérèse, la boulangerie a été fermée en premier, le four démonté. Et le café en a fait de même quelques années plus tard , faute de successeur. J’ignore pour ma part la raison pour laquelle ces 2 commerces n’ont pas été cédés pour en assurer leur pérennité. Et c’est très dommage, car il n’est jamais bon pour un village de voir ses commerces fermer les uns après les autres ( pour ce qui concerne les débits de boissons, cela signifie la perte irréversible de la licence IV d’exploitation y rattachée, faute d’usage.)

Après la disparition de Marie-Thérèse, les enfants ont décidé de vendre la propriété. Une partie, indépendante, a déjà trouvé preneur, mais le corps de logis et les locaux commerciaux résiduels sont encore à la vente, un acheteur s’étant désisté. Pourtant, le prix demandé me semble des plus attractifs, compte-tenu du potentiel, car il n’est que de 86000 euros net vendeur.

A ce prix, cet ensemble trouvera preneur, cela ne fait aucun doute, malgré la conjoncture actuelle très défavorable. Mais pour quelle destination ? des appartements comme le souhaitait l’acheteur qui s’est désisté ? Ce serait, à mon sens, une hérésie de faire disparaître une telle salle, sans doute la plus vaste salle privée encore en mesure d’être réactivée sans trop de frais.

Rougemont possède un seul débit de boissons qui appartient à la Commune : Le café du Cheval Blanc , établissement ridiculement petit, si petit qu’il interdit tout rassemblement convivial. Alors pourquoi ne pas transférer sa licence sur le café d’Alsace, après que ce dernier ait été acquis par la commune? Je suis certain que le gérant du Cheval Blanc serait heureux de pouvoir, enfin, gérer un établissement capable d’accueillir des groupes, et pourquoi pas, d’offrir un département restauration…Mais nous avons un maire très frileux qui est plus enclin à vendre le patrimoine communal (la Poste, le presbytère) que de le rentabiliser (quid de la maison Hartmann, reçue en donation???) ou de le développer. Il est donc tout à fait inutile de le lui proposer, car ce serait du temps perdu. Par contre, il n’est pas exclu que la prochaine municipalité, qui sortira des urnes dans un peu plus d’un an, soit intéressée par son acquisition.

Il existe une solution d’attente : quelques personnes pourraient créer ensemble une Société Civile Immobilière qui achèterait cet immeuble par emprunt et le proposerait ensuite à la location pour l’ouverture  d’un restaurant (faute de licence IV pour ouvrir un bar), puis le céderait à la commune si celle-ci en faisait la proposition.

Simulation : 10 personnes créent une SCI. Cette société souscrit auprès d’une banque locale un prêt de 95000 euros (86000 + frais de notaire) sur 10 ans à 3%. Le montant du remboursement mensuel s’élève à moins de 1000 euros, soit moins de 100 euros par sociétaire,  auxquels il faut y ajouter les charges (assurance, impôts fonciers…). Ceci, dans l’hypothèse la plus défavorable, c’est-à-dire à défaut de locataire. Si la SCI loue rapidement les locaux, le loyer viendrait couvrir tout ou partie du remboursement du prêt.

Ceci est bien entendu très schématique et une étude plus approfondie doit être menée, ne serait-ce que pour connaître les contraintes de la remise aux normes d’un tel local, son coût, son financement (par le propriétaire ou par le locataire…)

Je suis tellement persuadé qu’un montage de ce type ne peut qu’être positif, que je suis prêt à m’engager dans cette « aventure ». (Je suis en mesure d’établir bénévolement les statuts de la SCI en lieu et place d’un avocat ou d’un notaire). Alors, si vous pensez qu’il est urgent d’agir pour sauver un lieu mythique,  chargé de souvenirs pour beaucoup d’entre nous, n’hésitez-pas à me contacter en laissant un commentaire sur ce site.



1234

Capri4's blog |
Villa a vendre Marrakech Ré... |
Domaine de la Brèche aux Loups |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KiloCharlieRomeo
| L'argent-Amour-Croyance
| le portail des senegalais s...