Le SICTOM et le traitement des déchets

Le recyclage des déchets et le traitement en usine d’incinération des ordures ménagères fait l’objet de la plus grande attention de nos élus de proximité au travers du SICTOM qui a mis en expérimentation en début d’année le conteneur intelligent qui permet de comptabiliser le volume ramassé par famille, dans le but de faire payer, non plus un forfait annuel, mais en proportion de la quantité récoltée.

Il es évident qu’une telle initiative se doit d’être encouragée car elle permet de responsabiliser chaque citoyen qui est invité à payer une redevance en proportion des déchets qu’il produit, le but étant de diminuer sensiblement les ordures à incinérer au profit du tri sélectif et du recyclage en tout genre.

Dans notre environnement rural ou semi-rural, il est relativement aisé, par exemple, de transformer les déchets végétaux en compost qui sera utilisé pour le jardinage ou le rempotage des fleurs servant à embellir les villages.

Mais toutes les familles n’ont pas la possibilité d’installer un composteur, et les déchets végétaux se retrouvent souvent dans la poubelle classique. Cela a un coût qui pourrait être neutralisé si chaque commune décidait d’installer des composteurs collectifs. Le compost ainsi fabriqué serait utilisé par les services municipaux et les associations de fleurissement  pour leurs plantations printanières.

Dernièrement, la presse a rendu compte de la récente réunion des responsables du SICTOM,  où il a été question de l’expérimentation en cours. C’est ainsi que j’ai relevé que la période retenue pour le calcul et l’établissement de la facture fictive était limitée aux mois de juin à novembre 2011. Ce choix me paraît surprenant, par la faible amplitude le la période (6mois) et surtout par le choix des mois retenus qui incluent les mois de vacances…Je ne pense pas en effet que les quelques touristes qui viennent se perdre dans notre pays sous-vosgien compensent l’absence des familles, parties en vacances sous des cieux plus cléments. Je suis donc convaincu que les résultats obtenus pour cette expérimentation ne reflèteront pas la réalité du terrain et c’est dommage.

Je fais partie de cette catégorie d’usagers qui trie au maximum les déchets et qui fabrique son compost. Il en résulte que la part résiduelle de mes déchets à faire relever par le camion est peu importante. Sachant que la facturation s’effectue au nombre de ramassage et non au poids ramassé, j’attends, bien entendu,  car c’est le but de l’opération, que le conteneur soit plein pour le mettre au ramassage. Je le remplis en moyenne, en 5 semaines, ce qui veut dire que pendant 5 semaines, les déchets restent dans le conteneur…En été, je ne vous fais pas de dessin, ni de longs discours, les déchets pourrissent et émettent des odeurs non négligeables; J’ai la chance de l’entreposer dans un local éloigné, ce qui m’évite ce désagrément, mais je plains les familles qui sont obligées de le mettre dans un garage ou un local fermé dans leur immeuble…

J’attends donc la « facture » qui devrait nous arriver courant décembre. Nous saurons à ce moment si le système est écologiquement et économiquement rentable.Je le souhaite.



Laisser un commentaire

Capri4's blog |
Villa a vendre Marrakech Ré... |
Domaine de la Brèche aux Loups |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KiloCharlieRomeo
| L'argent-Amour-Croyance
| le portail des senegalais s...