Démission(s)…

En relisant les journaux parus ces derniers temps, pendant mon absence de Rougemont, j’ai découvert un petit entrefilet qui mentionnait la démission de M. BERNE de son poste de vice-président de la C.C.P.S.V. Aucun autre commentaire, pas de médiatisation comme lorsqu’il s’était porté sauveur de l’ASSAD… Rien!

Pourtant, lorsqu’un D.R.H. (c’était son « job » comme vice-président) démissionne, c’est que l’heure est grave !De bruits en rumeurs, de confidences en informations, il semblerait en effet  que la situation des finances de la CCPSV soit tellement catastrophique, qu’un des moyens d’échapper à une cessation de paiement serait de prendre la décision de procéder à un certain nombre de licenciements (il m’a été précisé que cette structure employait quelque 120 personnes à temps complet ou partiel!!!).

M. BERNE n’est pas homme à licencier. Dans un passé lointain, du temps où il oeuvrait dans une société privée, il avait déjà démissionné pour ne pas être considéré comme le responsable de la mise au chômage de membres du personnel qu’il avait à administrer. Ce printemps, il démissionnait de ses fonctions de Président du Conseil d’Administration de l’ASSAD au motif avoué (voir l’article paru dans l’E.R.) qu’une réduction (imposée) du temps de travail (solution préconisée par le cabinet chargé de l’audit) ne correspondait pas à ses valeurs…Et aujourd’hui, il nous refait le même coup ! Il abandonne ses troupes au moment où elles auraient besoin d’aide.

Dans la Marine, le capitaine est l’officier qui quitte en dernier son navire en perdition. Dans l’administration territoriale, cette tradition d’honneur n’a apparemment pas cours…Le président de la CCPSV n’a-t-il pas demandé lui aussi, il y a quelques mois déjà, à l’autorité préfectorale d’accepter sa démission ?

 

 

 



mais où sont les Rougemontois?

Hier soir, au foyer rural, le  quintette de cuivres « Sinuances » a donné son premier concert de la saison. Cette représentation musicale avait fait l’objet d’un bel article dans l’Est Républicain du mercredi 12, lequel mentionnait, fait rare à souligner, que l’entrée était libre!L’indigence chronique des programmes télé du samedi m’a décidé d’y assister.

 

Bien m’en a pris ! Ce fut une merveilleuse soirée musicale  débutée sur un air de Bach, suivi de standards  d’Amérique du Sud , des Etats-Unis (avec les Blue Brothers et Michael Jackson entre autres) et de Paris, et ce, pendant plus d’une heure trente. 6 musiciens de haut vol (eh oui! dans ce quintette, ils sont 6 !…avec les percussions!!) à la technique parfaite et quelque peu facétieuse… Bref, une soirée comme on en aimerait plus souvent!

 

Mais quel rapport avec le titre de mon billet ? Ah oui ! Une absence très remarquée de la population locale…Je n’ai pas compté le nombre » d’auditeurs »mais nous n’étions guère plus de 50… Si vous ôtez de ce chiffre les amis et parents des musiciens, que reste-t-il ?

 

Les Rougemontois sont vraiment décourageants.Que faut-il leur proposer pour les attirer?

 

 



L’avenir des bureaux de poste…

Dans mon article publié sur ce blog le 25 novembre dernier, j’avais commenté la disparition du bureau de poste rougemontois alors que le bureau de poste d’Etueffont restait ouvert.

L’Est Républicain du vendredi 16 septembre dernier me donnait malheureusement raison en publiant le compte-rendu de la réunion du conseil municipal de rentrée de la commune d’Etueffont. C’est ainsi que j’ai pu y lire que le bureau de poste, non seulement était conservé, mais que cette conservation était accompagnée d’une augmentation de ses heures d’ouverture, soit 18 heures depuis la mi-septembre. A comparer, bien sûr, avec Rougemont, le chef-lieu de canton dont le dynamisme constaté n’est que le reflet de celui de son premier magistrat…



Capri4's blog |
Villa a vendre Marrakech Ré... |
Domaine de la Brèche aux Loups |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KiloCharlieRomeo
| L'argent-Amour-Croyance
| le portail des senegalais s...