La Rue Jean Moulin s’embellit !

Depuis quelques semaines, l’avenue Jean Moulin se pare ici et là d’échafaudages initiateurs de travaux de rénovation : les anciennes propriétés Martin et Bichet se font refaire un costume tout neuf, et notre sympathique artisan- boucher Prévot profite de ses vacances pour redorer les façades de son échope et ses annexes privées. !

Excellentes initiatives qui auront le mérite de redonner un coup de jeune à cette rue principale dont j’ai dénoncé ici (et au cours de la dernière campagne électorale locale)  son infinie tristesse architecturale. Et je ne peux qu’inciter les autres propriétaires à les imiter…en particulier, notre éminent dentiste qui serait bien inspiré de faire badigeonner le crépi grisonnant de son immeuble d’une couleur chatoyante…(pourquoi pas ivoire !!!!).

Lors de la dernière échéance électorale, l’équipe qui m’avait fait confiance avait approuvé l’idée d’une (modeste) subvention à accorder aux propriétaires des maisons des axes principaux (Avenue Jean Moulin, Rue d’Etueffont, rue de Masevaux) qui accepteraient de rénover leurs façades.  Si cette équipe avait été portée à la mairie, les maîtres d’ouvrage désignés ci-dessus  auraient pu en bénéficier…mais ceci est une autre histoire.

Pour ma part, j’aurais apprécié que les murs de la Maison Bichet, mis à nu, restent ainsi ! En effet, j’ai pu constater qu’ils avaient été érigés avec des pierres locales taillées, et, surtout que les ouvertures avaient été ornées d’arceaux de briques, donnant à cette bâtisse un cachet original. Une remise en état des joints et des briques n’aurait sans doute pas été plus onéreux qu’un recrépissage et mise en peinture.Mais il s’agit là d’un goût tout à fait personnel que les actuels propriétaires sont en droit de ne pas partager.

 Je ne peux qu’inciter les propriétaires de ces rues à imiter leurs voisins afin de participer à l’embellissement du village. Car, si les efforts consentis par « Rougemont Fleuri » pour parer la commune de fleurs multicolores participent grandement à ce renouveau pictural, la grisaille de la mauvaise saison ne nous laisse que la couleur des façades à contempler…



A.G. départementale de la FNACA

 

L’Est Républicain s’est fait l’écho de l’Assemblée Générale départementale de la FNACA qui s’est tenue à Rougemont samedi 25 juin au Foyer Rural, en présence de notre maire…

Voilà un fait-divers, me direz-vous, qui ne mérite guère un commentaire sur ce blog…sauf que ledit compte-rendu a relaté les propos quelque peu virulents du président départemental à l’encontre du gouvernement actuel qui n’aurait pas tenu ses promesses vis-à-vis des Anciens Combattants d’Afrique du Nord.

Mais est-ce bien surprenant ? Non, bien sûr, car, il ne faut surtout pas l’oublier, la FNACA a été prise en mains  par les communistes en 1958 à la suite de la fusion de l’Association des Anciens d’Algérie (présidée par J.J.S.S.) avec le Groupement des Rappelés et Maintenus (socialiste) et l’Association Nationale des Anciens d’Algérie (créée par le P.C.). Le 19 mars, date anniversaire qu’elle revendique pour commémorer la fin de la « guerre d’Algérie » est le symbole même du déni de reconnaissance des milliers de victimes générées par le FLN après cette date (en particulier lors des massacres de Juillet 1962 par le FLN), dans les populations harki et pieds-noirs restées au pays après ce cesser-le-feu unilatéral.

Mais le français moyen, c’est bien connu, est nul en histoire de son pays ! Ou plutôt, efface de sa mémoire tout ce qui pourrait venir troubler ses convictions. Par exemple, qui se souvient encore que c’est la IVème République qui a fait monter en puissance les effectifs militaires en Afrique du Nord…entre autres, un certain ministre de l’Intérieur qui s’est particulièrement distingué dans ce domaine…? Je veux parler, bien sûr de François Mitterand. (En effet, comme il ne s’agissait pas d’une « guerre » mais de « maintien de l’ordre » le ministre responsable était bien le ministre de l’intérieur. C’est d’ailleurs pour cette raison que les Associations d’Anciens Combattants (des 2 guerres mondiales) n’ont pas voulu accepter dans leurs rangs, à cette époque, les « combattants d’Algérie »,  laissant ainsi toute latitude à la FNACA de les accueillir…)

Voici donc une Association, qui, historiquement anti-militariste, s’est transformée (apparemment) au fil des ans en une sorte de syndicat (eh oui, elle n’a que des « revendications ») des Anciens du Maghreb, toutes tendances politiques confondues…Ce qui est vrai au niveau des petits adhérents de base ne semble pas l’être au niveau de ses dirigeants quand on lit de tels compte-rendus de presse, dirigeants qui sont restés, à n’en pas douter, les dignes héritiers politiques des fondateurs de la Fédération…

 

 



Déchèterie

Nous sommes, paraît-il, les champions du recyclage.

Il est vrai que depuis la mise en service des nouvelles poubelles pucées, les rougemontois trient encore plus leurs déchets, ce qui augmente d’autant les volumes laissés dans les conteneurs de la Rue Ehrard et du Foyer rural.

Mais voilà !  (car il y a un « mais »…)  Si l’immense majorité des habitants joue le jeu du tri, il  reste encore quelques irréductibles pour qui « tri des déchets » signifie également « décharge sauvage ». Il suffit en effet de se rendre auprès desdits conteneurs pour s’en rendre compte.

Dimanche matin, je me suis rendu aux conteneurs de la rue Ehrard. Spectacle affligeant ! Entre les conteneurs, des cartons d’immondices y avaient été déversés ! Les bouteilles, des plastiques, des journaux jonchaient le sol. Et le vent de ces derniers jours n’avait rien arrangé car des papiers et des bouteilles en plastique s’étaient répandus alentour, et, surtout, en direction de la rivière…Il est donc évident qu’une partie de ces immondices a terminé dans le lit de la Saint-Nicolas.

 

J’ai fouillé ce tas de saletés afin d’y trouver une éventuelle adresse, malheureusement sans résultat. J’ai par contre pu constater que plusieurs cartons étaient remplis de canettes de bière vides… alors que le conteneur de verre était quasiment vide !!! Mais sans doute le ou les responsables de ce dépôt n’étaient-ils plus aptes à trier après avoir ingurgité une telle quantité d’alcool.

Et ce spectacle n’est pas inhabituel… Là ou certaines municipalités aménagent des promenades bucoliques au bords de leurs rivières, nous, nous cultivons les ordures !!!

Faudrait-t-il  installer des caméras vidéo pour identifier ces malotrus et leur faire passer l’envie de continuer ?  Pour ma part, j’y serais très favorable…emoticone



Capri4's blog |
Villa a vendre Marrakech Ré... |
Domaine de la Brèche aux Loups |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KiloCharlieRomeo
| L'argent-Amour-Croyance
| le portail des senegalais s...